Rechercher

5 conseils pour réussir votre crowdfunding

De nombreux lancements de produits ou services passent par la case crowdfunding. Pourquoi ? Parce que c'est un excellent moyen de créer une communauté de personnes intéressées avant de commencer à vendre littéralement et de lever des fonds de démarrage. Mais comment faire pour réussir son crowdfunding ? Et d'abord, qu'est ce qu'un crowdfunding ?




Crowdfunding vs crowdlending


Un crowdfunding est une levée de fond à destination des particuliers. Elle a pour but principal de développer une communauté, autant que lever des fonds de démarrage. On parle de montant de 5000 à 15000 euros pour un crowdfunding particulier. La plateforme prend en moyenne 8% de commission sur cette levée de fond.

Un crowdlending est une levée de fonds destinée à des investisseurs. Ils vont financer un projet en espérant un retour sur investissement. On va donc sur des montant plus élévés allant de 50 à 300 000 euros environ. Le retour sur investissement escompté peut s'élever à 7 à 10% selon le niveau de risque.


Si vous avez un produit, le système de prévente est aussi une solution. Ces préventes peuvent passer par certaines plateformes de crowdfunding.


Panorama des plateformes en Belgique


En prévente :

  • Kisskissbankbank


En crowdfunding :

  • KissKissBankBank : généraliste, grande audience

  • Ulule : généraliste, grande audience (mais selon moi, moins que KissKiss)

  • Miimosa : focus sur les projets d'agriculture et d'alimentation

  • Growfunding : généraliste, mais localisé à Bruxelles et ses environs, idéal pour toucher un public bruxellois et flamand

  • Crowd'in : généraliste, mais localisé à Liège, idéal pour toucher un public en Wallonie

En crowdlending :

  • Spreds : généraliste, levée de fonds investisseur

  • Lita.co : investissement à impact

  • Miimosa : investissement sur des projets en agriculture et alimentation (fort centré sur la France)

  • Bolero crowdfunding : la plateforme de crowdlending de la banque KBC, idéale si vous cherchez des investisseurs côté flamand (mais avoir toute sa comm en NL est nécéssaire)

  • Beebond : investissement pour de la promotion immobilière (si vous avez une brique dans le ventre ;)

  • Look&Fin : aussi spécialisé dans l'immobilier, et les grands projets (niveau PME, pas TPE.)

Comment choisir sa plateforme de crowdfunding ?


Avant de vous lancer, je vous recommande de choisir la plateforme en fonction de 3 critères :

  • Les types de financement proposés : vous cherchez moins de 15.000 euros ou plus ? Vous voulez simplement faire une prévente ? Crowdfunding ? Crowdlending ?

  • Le taux de succès de la plateforme : combien de projets réussissent leur campagne sur la plateforme ?

  • L'audience de la plateforme : la plateforme est-elle reconnue sur le marché ? Combien de personnes suivent sa newsletter ? Quelle est l'audience ? Est-elle spécialisée sur un secteur, une région ?

Les 3 cercles d'une campagne de crowdfunding


Une campagne réussie, ça se prépare quelques mois avant. On va essayer de toucher plusieurs cercles de contacts :

  1. Le premier cercle : appelés FFF : family, friends, fools. Tous ceux qui sont proches de vous et peuvent financer le démarrage de la campagne dans un premier temps ;

  2. Le deuxième cercle : les amis de votre premier cercle. Si vous engagez votre premier cercle à partager votre campagne, vous allez pouvoir trouver une audience différente et dépasser votre communauté de base ;

  3. le troisième cercle : les autres audiences touchées par les médias, les prospects recrutés par vos réseaux sociaux, vos posts, votre activité, un article de presse ... les gens qui ne vous connaissent pas à la base mais se reconnaissent dans votre projet.


Les étapes pour une campagne réussie


  1. Préparer une stratégie de communication claire : à qui communiquer, quoi, comment et pourquoi ? Il faut au minimum connaître ses valeurs et ses missions pour pouvoir les communiquer facilement ;

  2. Définir et connaitre ses contreparties pour les communiquer ;

  3. Définir un réseau de partenaires qui peuvent relayer vos messages ;

  4. Préparer à l'avance son plan de communication avec un calendrier de publications régulières sur les réseaux et via des newsletters (et encore plus régulières et fréquentes à la fin de la campagne) ;

  5. Préparer des contenus de communication impactants : videos, capsule, ou audio comme les podcasts (vous pourriez être invité.e sur un podcast ?) ;

  6. Créer des contenus presse, type communiqué de presse pour annoncer votre campagne ;

  7. Ne pas avoir peur de répéter inlassablement, de mobiliser vos contacts par des communications régulières, de sortir de votre zone de confort et de communiquer tous azimut ;

  8. Partager, partager, partager sans relâche ;

  9. Une grande partie des contributions arrive en fin de campagne donc ne baissez par les bras et faites le sprint final !

Ces quelques conseils, je les ai appliqué dans ma campagne de crowdfunding avec Kisskissbankbank en 2018 pour le projet Co-oking. Nous avons levé 8000 euros à l'époque. Je connais aussi de nombreux entrepreneurs qui sont passé par la case du crowdfnding et du crowdlending et qui peuvent vous partager leur expérience.


Envie d'en savoir plus ?

Je propose des accompagnements pour lancer votre stratégie et votre plan de communication dans le cadre d'un crowdfunding.

Contactez-moi à elodie@foodcomm.be pour un crowdfunding particulier

Ecoutez l'épisode du podcast Foodpreneur avec David Garlot pour en savoir plus sur une levée de fonds investisseurs.





30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout