Rechercher

Comment conjuguer entrepreneuriat et féminin ?

J'écris ce post à la veille de la Journée internationale de la femme. Même si tous les ans, la même rengaine de publicités à destination d'un public féminin m'exaspère, je me plie à l'exercice d'un post ce jour fatidique.


Qu'est ce que je peux raconter d'utile sur l'entrepreneuriat et le féminisme ? Eh bien pour moi, c'est à travers le réseau que cela s'exprime, à travers le soutien entre les femmes, la sororité (attention pas celle de American Pie), la connivence féminine. C'est ce mouvement appelé "écoféministe" qui se veut apolitique et bienveillant envers les plus faibles, les plus discriminés, les moins vocaux. C'est cette approche douce à l'opposée d'une approche brutale et masculiniste comme celle de Poutine en ce moment.



Je suis convaincue qu'il faut plus de femmes dans l'entrepreneuriat pour équilibrer ce monde des affaires, dominé souvent par le mythe (relativement masculin) des startups.


Bref, aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de tous les réseaux qui pratiquement m'ont portée dans mon entrepreneuriat au féminin jusqu'à présent :


- les Mompreneurs : un réseau puissant, bienveillant et extrêmement soutenant de femmes entrepreneurs chez qui je trouve toujours une écoute et un soutien à toute épreuve, dans mon business comme dans mon quotidien de maman avec deux enfants ;

- Hors Norme : un réseau de femmes entrepreneurs plus axé lifestyle et business avec une offre très intéressante de workshops mensuels et de petits déjeuners ou networkings portés par les membres elles-même ;

- Diane, le réseau de l'UCM, dans lequel j'ai trouvé des formations super intéressantes pour développer mes compétences et d'autres entrepreneures avec les mêmes idéaux

- Womanly, le coworking pour les femmes entrepreneures de Bruxelles qui développe aussi un très beau réseau et de nombreuses opportunités d'affaires pour ses membres. Je ne travaille pas chez Womanly mais j'apprécie particulièrement l'approche de sa fondatrice Marie Buron.


Etre dans un réseau est un investissement en temps mais aussi en argent. Il faut réellement participer aux évènements et aux networking pour que le retour sur investissement soit valable. Je recommande cependant à 100% cet investissement car il permet de :

  1. sortir de l'isolement du solopreneur

  2. trouver des partenaires dans son activité ou au minimum d'autres entrepreneures avec qui partager ses défis dans les montagnes russes du business

  3. trouver des clientes : eh oui, souvent, son client idéal se trouve dans les réseaux, surtout si vous avez une activité tournée vers des femmes ou enfants ; les entrepreneures sont généralement les premières à apprécier et tester les nouveaux produits ou services, donc il ne faut pas négliger cela !

Bref, vous l'aurez compris, inscrivez-vous dès que possible dans un réseau d'entrepreneur (cela peut être un réseau mixte aussi ;) pour bénéficier d'un soutien permanent dans votre activité. Ca n'a pas de prix !


Foodcomm a construit aussi un réseau très puissant de femmes entrepreneures dans le domaine de l'alimentation durable. Vous souhaitez rejoindre le réseau ? Il est encore temps de prendre le train du programme Foodcomm : https://elodiebouscarat.podia.com/programme-foodcomm

Avec les chèques entreprises, votre investissement en formation est totalement pris en charge en Wallonie. Pour en bénéficier, un petit mail à elodie@foodcomm.be


Bonne journée internationale de la femme !



34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout